Fédération des Archéologues du Talou

et des Régions Avoisinantes

Les activités de l'archéosite mérovingien de Blangy-sur-Bresle

L'archéosite est niché à proximité du manoir de Fontaine à Blangy-sur-Bresle (Seine-Maritime, Haute-Normandie), entre le verdoyant massif de la forêt d'Eu et le plateau picard du Vimeu, dans un cadre agréable au bord de la Bresle.

 

Partant des divers aspects de l'archéologie de terrain, les bénévoles de la Fatra proposent d'en communiquer les résultats en restituant un petit village mérovingien. Les reconstitutions ont débuté à la fin de l'année 2000. Après un long travail de préparation du terrain, les bénévoles dotent le village de ses habitations et d'installations domestiques et artisanales.Dans ce contexte, les bénévoles costumés et spécialistes apportent la magie du geste retrouvé et proposent un voyage vivant et animé dans l'histoire.

 
Les cabanes

 

Une première étape fut franchie l'été 2001 par la construction d'un premier habitat rudimentaire constitué d'un fond de cabane et de deux poteaux médians, le tout recouvert de chaume. Cette cabane s'inspire de données archéologiques existantes, notamment des découvertes faites par l'équipe d'Alain Nice à Goudelancourt-les-Pierrepont ( 02 - Aisne), où un ensemble d'habitats ruraux des VIe et VIIe siècles fut mis à jour. Par ailleurs, Alain Nice a mis en pratique ses découvertes par la reconstitution d'un village mérovingien à Marles dans l'Aisne également, associé au musée des Temps Barbares (voir la rubrique "amis de la FATRA et liens").

 

Les planches ci-dessous sont la reconstitution suggérée, d'après les structures au sol retrouvées, de ce qui était autrefois une cabane à deux poteaux.

La particularité de ce type de cabane est le soutènement par deux poteaux médians encore appelés faîtiers, ainsi que la présence d'un fond excavé de forme quadrangulaire soigneusement aplani. L'ensemble représente une surface d'une dizaine de mètres². Les deux poteaux supportent une faîtière avec un toit en chaume d'une inclinaison assez prononcée, descendant jusqu'au sol.

 

L'utilisation de ces cabanes reste obscure ; ils est probable que les plus grandes correspondent à de l'habitat ou un logement pour les familles les plus modestes. Les plus petites, quant à elles, devaient servir d'étable ou de grange.

 

Les fours

(à venir)

 

le jardin

(à venir)

 

La soupe

(à venir)

 

le tissage de galons

(à venir)

 

La tabletterie

(à venir)

 

Les armes

(à venir)